Artistes

L’orchestre du FestiVal d’Anniviers
– 13e édition

L’orchestre du FestiVal d’Anniviers est formé des musiciens animant les divers concerts de la manifestation estivale. Il est complété par des étudiants en formation professionnelle dans diverses Hautes Ecoles de Musique de la région ou d’Europe.

Il est dirigé par Jan Dobrzelewski, ancien directeur de la HEMU de Lausanne, site de Sion,  chaque fois que l’orchestre intervient au FestiVal d’Anniviers.

Marc Grauwels, flûtiste

Marc Grauwels est aujourd’hui l’un des flûtistes les plus en vue. Ainsi, en 1985 il a participé, à la première exécution  de la célèbre Histoire du Tango d’Astor Piazzolla et à son tout premier enregistrement, ainsi qu’ à la création de la Cantate pour l’Europe d’ Ennio Morricone .

En 1976, on le retrouve piccolo solo au Théâtre Royal de la Monnaie poste qu’il quitte en 1978 pour entrer comme première flûte solo à l’Orchestre Symphonique de la Radio-Télévision Belge.Sa carrière de soliste s’est ensuite développée à une vitesse impressionnante ce qui l’amène à quitter définitivement l’orchestre en 1987 .

C’est encore lui qui a participé avec  Thomas Bloch à la réalisation de la version intégrale de la bande sonore du film Amadeus de Milos Forman. En 2001, la firme Naxos décide de lui consacrer une collection particulière de 30 CDs .

Avec un minimum de 100 concerts par an et une discographie déjà riche de plus de 60 CDs comme soliste, Marc Grauwels prouve qu’une bonne politique artistique peut aujourd’hui conduire un flûtiste à un formidable succès public.

Stephan Siegenthaler, clarinettiste

Stephan Siegenthaler a fait ses études au conservatoire de Berne chez Kurt Weber, au conservatoire de Genève chez Thomas Friedli et à l’Academie de musique Detmold (Allemagne) chez Hans Klaus et Jost Michaels.

Il a obtenu plusieurs prix à différents concours de musique et entre 1989 et 1995 il était premier clarinettiste solo à l’orchestre symphonique de Bienne (Suisse). En 1995 Stephan Siegenthaler a fondu avec son partenaire en affaires une société dans le domaine de la technologie chirurgicale et il a dirigé cette entreprise internationale jusqu’à sa vente en 2002 à une grande firme américaine.

En 2007 Stephan Siegenthaler a fondu la série de concerts klangArtconcerts dans le musée franz gertsch à Burgdorf , il est le directeur artistique de ces concerts (www.klangartconcerts.ch). Entre 2008 bis 2010 Stephan Siegenthaler était recteur de la haute école de musique à Lucerne. Dès 2011 il est directeur général d’une entreprise internationale dans le domaine médical.

Stephan Siegenthaler joue comme soliste et surtout comme musicien de musique de chambra et il a créé en premières mondiales des oeuvres de Albert Moeschinger, Jean-Luc Darbellay, Kolja Lessing, Franz Furrer-Münch, Willy Merz, Alfred Schweizer, Klaus Huber, Heinz Holliger et autres. Stephan Siegenthaler a enregistré sur CD en premières mondiales des concerti pour clarinette et musiques de chambre classiques, romantiques et contemporains de Ferdinand Thieriot, Joseph Purebl, Bernhard Molique, Heinrich Kaminski, Hermann David Koppel, Donald Francis Tovey, Daniel Gregory Mason, Mario Castelnuovo-Tedesco, Carlo Pässler, Ewald Strässer, Heinz Holliger, Hans Huber et autres.

Stephan Siegenthaler a adapté et enregistré sur CD plusieurs compositions pour la clarinette, entre autres de W.A. Mozart, J.S. Bach, Antonio Vivaldi, Vincenzo Bellini.

Mathieu Constantin, guitariste

Ce musicien né en 1987 dans le Val d’Anniviers débute la guitare très tôt dans la classe de Christian Tille au conservatoire cantonal de Sion.

L’année de son certificat, Mathieu participe également au concours suisse des jeunesses musicales où il obtient un premier prix. Il décide ensuite de poursuivre ses classes professionnelles auprès de M. George Vassilev et est diplômé d’enseignement en 2009 puis d’un Master d’interprétation en 2011.

Il est actuellement professeur de guitare au Conservatoire Cantonal de Sion et à  la Haute Ecole Pédagogique de St-Maurice.

Très intéressé par la musique de chambre, Mathieu Constantin joue régulièrement dans diverses formations, notamment en quatuor de guitare (Quatuor Solem), trio de guitare (Grégoire Monnat Trio) et en duo avec la soprano Valérie Beney.

Ce musicien passionné aime foncièrement diversifier son champ de travail. Mathieu accorde beaucoup d’importance à la recherche, aux traditions suisses, à la composition et à la direction chorale. Celle-ci occupe une place prépondérante dans sa vie et Mathieu débute ainsi un cursus de formation, tout d’abord en obtenant un diplôme CHI au conservatoire, puis un diplôme CHII et il termine actuellement un Certificate of Advanced Studies à la Hochschule Luzern, dans la classe de Pascal Mayer.

Il crée la messe Franco-Provençale du compositeur Gérard Dayer en 2016, à la tête du Chœur Valaisan des Patoisants et de l’Orchestre de Chambre du Valais.

Hélène Morant, violoniste

Hélène débute ses études de violon à l’âge de six ans dans la classe de Valérie Bernard au Conservatoire de Sion. Elève de Stefan Rusiecki à Lausanne dès 2010, elle obtient son certificat de violon trois ans plus tard avec les félicitations du jury.

Elle fait son Bachelor à la Haute école de musique de Lausanne d’abord avec Lihay Bendayan puis avec Sergiu Schwartz. Hélène vient d’entamer son master à la Haute Ecole de Musique de Berne (HKB) dans la classe de Monika Urbaniak.

En plus de sa formation, elle a pu prendre part à plusieurs masters class en Suisse, en France et en Israel avec Shlomo Mintz, Lihay Bendayan, Yuuki Wong et Joseph Hell.

Elle connaît bien Grimentz pour y passer du temps durant ses loisirs, dans le chalet de vacances de ses parents. 

Ludo Joly, contrebassiste

Ludo Joly a fait ses études aux conservatoires de Louvain (violoncelle) et de Malines (contrebasse) où il a obtenu la médaille du gouvernement pour la contrebasse et le prix Schevernels.

Il termine ensuite ses études au Conservatoire Royal de Musique de Bruxelles, où il obtient un diplôme supérieur de contrebasse dans la classe de M. Aerts et un diplôme supérieur de musique de chambre dans la classe A. Van Lysebeth.

Pendant plusieurs années, il a été le contrebassiste de l’Orchestre de Chambre Flamand de Bruxelles.  De 1985 à 1992, il a été membre du New Belgian Chamber Orchestra.

Depuis 1985, il est également membre de l’Orchestre National de Belgique, où il est soliste depuis 1992.  Entretemps, il a collaboré avec de nombreux ensembles et orchestres tels que l’orchestre de la Monnaie, l’Orchestre Philharmonique de Flandre, le VROorkest, le Collegium Brugense, I Fiamminghi, l’Ensemble Eugène Ysaye, le trio Grumiaux …

En 1990, il fonde l’ensemble de musique de chambre «Piacevole», qui est depuis devenu l’un de nos principaux ensembles en Belgique.

De 1999 à 2007, il a enseigné la contrebasse et la musique de chambre au Conservatoire Royal de Gand. Jusqu’à aujourd’hui, il est également professeur de contrebasse au Conservatoire de Louvain.

 

Jordan Gregoris, violonceliste

Jordan Gregoris débute le violoncelle en France, son pays natal.

Après avoir obtenu ses diplômes en France, à Londres et en Suisse, notamment à la HEMu de Lausanne, site de Sion, il intègre plusieurs ensembles professionnels et participe à de  nombreux festivals, tels le Sion Festival, le Lavaux Classic, le Montreux Jazz Festival et le Cully Jazz.

Avec ses ensembles, Jordan Gregoris remporte plusieurs prix internationaux qui aboutissent à des prestations à l’étranger (New York, Munich, Paris, Londres) et à des enregistrements de disques.

©crédit photo HEMU

Sabine Conzen, soprano

Formée à l’Opéra Studio de Gand au Conservatoire Royal de Bruxelles (Chant et Flûte), la soprano belge Sabine Conzen se voit décerner, à 22 ans, les « Prix au plus Jeune Finaliste» et «Prix Francis Poulenc» au Concours International de Chant de Paris.

Elle fait ses débuts au Vlaamseopera (Nabucco, Zauberflöte, Don Giovanni, Don Carlos), est invitée régulièrement à l’Opéra Royal de Wallonie (La Bohème, Lupus in Fabula, Manon, Zémire et Azor, Milo et Maya, Manon Lescault de Auber,…) et se produit également à l’Opéra de Metz (La voix humaine de Poulenc, l’Auberge du Cheval Blanc) et à l’Opéra de Reims (l’Auberge du Cheval Blanc).

Elle enregistre “Chemise de Nuit”, un recueil de poèmes de Louise de Vilmorin sur la musique de Francis Poulenc (Label Quartziade).

Sabine Conzen est professeur de chant au Conservatoire Royal de Musique de Liège.

Jan Dobrzelewski, chef d’orchestre

Jan Dobrzelewski, de nationalité suisse et français, a débuté l’apprentissage du violon à l’âge de 4 ans et à l’âge de 5 ans il joue comme soliste à la télévision française ORTF.

Parallèlement à ses études de violon, il développe la direction d’orchestre au Conservatoire de Neuchâtel et gagne  le Concours International de Colmar en 1968 avec son Quatuor Neuchâtelois à l’âge de  17 ans.

Il a ensuite poursuivi ses études au Conservatoire supérieur de Musique de Genève avec les professeurs Corrado Romano et Franz Walter.

Jan Dobrzelewski a collaboré avec de grands maîtres notamment  Luciano Berio,  Karl Engel, Philippe Entremont, Laurence Forster. Sous sa direction ont joué Maurice André, Paul Badura-Skoda, Ana Chumachenko, Rachel Harnisch,  Jean-Pierre Rampal, Tibor Varga.

Il a eu l’occasion de dirigé  Le New York Festival Symphony Orchestra, l’Orchestre Symphonique de Bienne, l’Orchestre de chambre de Berne, l’Orchestre de Chambre de Neuchâtel, l’Orchestre Cannes PACA, l’Orchestre Symphonique National du Costa Rica, l’Orchestre de l’Etat de Mexico, etc.

Durant sa carrière, il a réalisé plus de 80 créations d’œuvres nouvelles (symphoniques, chœur et orchestre, chœur, concertos, musique de chambre et pièces solo).

Il assure des master class dans de nombreux pays : USA, Belgique, Hollande, Autriche, Italie, Chine, Portugal, Costa Rica, Panama, Salvador, Chili, Venezuela et Suisse.

Il a été directeur de la Haute Ecole de Musique de Lausanne, site de Sion, de 2006 à 2016 et membre de plusieurs Fondations de Musique en Europe, du Jury du Concours de piano Steinway aux USA et Chef invité en Belgique, Chine, France, Italie, Mexique, Hollande, Amérique du Sud, Suisse et USA.

 

Stéphane De May, pianiste

Pianiste généreux, Stéphane De May aime par-dessus tout partager sa passion, son jeu délicat et réfléchi, sa personnalité sensible, son sens aigu du contact.

Après avoir obtenu le Diplôme Supérieur de piano à l’école Normale Alfred Cortot de Paris et le diplôme de Concertiste au Conservatoire de Rotterdam, il complète sa formation par l’obtention d’un Diplôme Supérieur de musique de chambre au Conservatoire de Mons ; cela avec les félicitations du Jury et sous la direction de grands maîtres tels que A. Delle-Vigne, A. Rahman El Bacha, T. Evdokimova, G. Van Waas, … .

Lauréat de nombreux concours internationaux (Italie, Espagne, Autriche, Grèce, Etats- Unis, Pays-Bas, …), son nom est à l’affiche des plus grands festivals.

De 2014 à 2019, Stéphane De May s’est vu confier le poste de directeur du Domaine Musique du Conservatoire Royal de Liège. Il enseigne en tant que Professeur de piano au Conservatoire de Rotterdam et est régulièrement professeur invité à la HEMU de Sion, situé en Valais canton Suisse où où il assure également la direction artistique du FestiVal d’Anniviers.

Sa discographie séduisante voyage à travers tout le répertoire et remporte un vif succès auprès de la presse nationale et internationale (Mendelssohn, Onslow, Debussy, Schubert, Rachmaninov, Chopin, Schumann, …).
Ses enregistrements de l’intégrale des « Nocturnes » ainsi que des deux concertos pour piano de Chopin sous la direction de Jean-Bernard Pommier sont considérés comme enregistrements de référence par la presse américaine.
Tout récemment, Stéphane De May vient de sortir l’intégrale des «Romances sans paroles» de Mendelssohn.

Son répertoire de concert comprend plus de vingt concertos allant de Bach à Poulenc. Chambriste recherché, il a eu le grand honneur d’être invité avec le Trio Portici (Luc Tooten- violoncelliste et Damien Pardoen-violoniste) au voyage officiel du Roi et de la Reine de Belgique en Lituanie ainsi qu’au concert d’Automne au Palais Royal en 2006. Depuis 2007, le Trio Portici est « en résidence » à l’Université Catholique de Leuven (KUL) et en est devenu officiellement ambassadeur. Lors de ses prochains concerts, Stéphane De May sera entouré par le Trio Portici, Pierre-Henri Xuereb, Regis Pasquier, Sabine Conzen…